Smart & Connective

La GTB Light révolutionne
la rénovation des bâtiments tertiaires

La Gestion Technique du Bâtiment est un outil redoutable contre le gaspillage énergétique. Cependant, ces solutions sont souvent complexes à installer et à prendre en main.

En effet, on estime que 70% des GTB installées seraient mal ou pas utilisées.

GTB

Alors comment rendre le pouvoir aux exploitants des bâtiments et leur permettre de faire des économies d’énergie ?

Qu’est-ce qu’une GTB ?

Au sens classique du terme, la Gestion Technique du bâtiment est un outil numérique qui contribue à limiter le gaspillage énergétique dans un bâtiment tertiaire et ainsi améliorer la performance énergétique.

GTB : Comment ça marche ?

La GTB automatise les usages des appareils énergivores dans le bâtiment, tels que la climatisation, le chauffage, la ventilation ou l’éclairage. Le bâtiment est ainsi connecté ET intelligent, ce qui signifie qu’il peut s’adapter aux habitudes des occupants afin d’optimiser au maximum les consommations.

Par exemple, si la fréquentation du bâtiment est exceptionnellement faible (en raison d’une saisonnalité ou d’un événement), la GTB pourra adapter la production de chaud et de froid.

Buildings

Monitoring et pilotage du bâtiment

Superviser son bâtiment signifie que l’on sait à l’instant T ce qu’il consomme et les postes à surveiller. En fonction des besoins, il est possible de savoir si une pièce est occupée, si une fenêtre est ouverte/fermée, si la qualité de l’air d’une salle de classe est bonne, ou bien la température des bureaux. Toutes ces informations sont visibles sur un portail d’hypervision (on peut généralement regrouper plusieurs bâtiments sur le même écran). Cela rend les informations du bâtiment claires et lisibles pour une meilleure exploitation.

Un système de Gestion Technique du Bâtiment permet non seulement la remontée de données sur les consommations (températures, qualité de l’air, état d’ouverture des portes/fenêtres, taux d’humidité, mesures de consommables…), mais il est surtout capable de piloter intelligemment les appareils énergivores afin de coller à des scénarios préétablis.

Par exemple : « Je veux que mes bureaux soient toujours à 22°C quelle que soit la température extérieure. »
Le système ne va pas que m’indiquer que la température est trop haute ou trop basse, il va également régler automatiquement la climatisation ou le chauffage pour rejoindre les 22°C demandés.

La GTB dans la maintenance du bâtiment

Correctement utilisée, la GTB peut aider à rallonger la durée de vie des équipements, notamment en donnant les indications de maintenance, d’entretien, de pannes ou de baisse de performance.

Ainsi, si un appareil est détecté moins performant ou avec une consommation anormale, une alerte de maintenance sera envoyée afin d’anticiper une éventuelle panne et d’éviter une surconsommation inutile. On parle alors de maintenance prédictive.

Les 4 classes
de performance d’une GTB

La norme européenne EN-15232 « Performance énergétique des bâtiments – Impact de l’automatisation de la régulation et de la gestion technique du bâtiment », encadre l’utilisation et la performance des GTB.
Afin de déterminer les économies d’énergie réalisables grâce à l’installation d’une GTB dans un bâtiment, la norme définit 4 classes de performance d’une GTB.

– Classe A : régulation et GTB à haute performance énergétique ;
– Classe B : régulation et GTB avancée ;
– Classe C : régulation et GTB standard, prise habituellement comme référence ;
– Classe D : régulation et GTB limitée à des fonctionnalités de base de type marche/arrêt ou pilotée manuellement. On y retrouvera les bâtiments non rénovés, équipés de matériel ancien ou ayant fait l’objet d’investissements limités.

Les limites de la GTB « classique »

X

Des GTB installées sans que les utilisateurs finaux ne sachent les exploiter (complexité, manque de formation et de documentation).

X

Des GTB utilisées pour du contrôle mais rarement pour du pilotage (mauvaise exploitation du système).

!

On estime ainsi que 70% des GTB installées seraient mal utilisées voire pas utilisées du tout !

D’autre part, les GTB classiques sont généralement installées à la construction d’un bâtiment ou lors d’importantes rénovations car elles nécessitent des travaux et des installations techniques complexes. La puissance et la complexité de ces solutions expliquent également les coûts au m2 souvent dissuasifs.

Les avantages de la GTB Light

Comme alternative aux GTB puissantes et lourdes d’installation, il existe désormais des GTB dites légères, basées sur la technologie des objets connectés, qui offrent plusieurs avantages :

Ces GTB telles que la GTB Light Smart & Connective, sont parfaites pour la rénovation des bâtiments tertiaires. Ce qui représente 983 millions de m2 en France et 800 millions de m2 qui sont soumis aux décrets Tertiaire et BACS.

Aujourd’hui, seuls 8% des bâtiments tertiaires sont équipés d’une GTB.

Chantier

Pas de travaux
nécessaires

Chronometre

Installation rapide et simplifiée pour l’intégrateur – no code

prise en main simplifié

Prise en main simplifiée par l’utilisateur final (interface user friendly, création de scénarios d’économie d’énergie en toute autonomie…)

Smart Building

Adaptées à des bâtiments tertiaires type bureaux, écoles, hôtels, bâtiments publics…

La GTB Light Smart & Connective va encore plus loin !

Afin de créer des scénarios encore plus performants pour maximiser les économies d’énergie, la solution de GTB Light Smart & Connective s’installe au niveau des pièces.

Cela permet notamment de baser les scénarios sur la présence humaine, l’ouverture des fenêtres ou la qualité de l’air.

Les principaux avantages de la solution de GTB Light Smart & Connective sont :

Installation au niveau des pièces ET du bâtiment
Interopérabilité : se rendre compatibles avec l’existant (aussi bien les climatisations qu’une éventuelle GTB existante)
Simplicité et rapidité d’installation : pas de travaux, 30 minutes par pièce
Une solution globale clés en main, du device au Saas en passant par les applications dédiées
Un portail en ligne multi sites qui permet de superviser les données de ses bâtiments et de créer ses scénarios automatiques en toute autonomie

On se lance ?