Smart & Connective

salon smart building

Smart & Connective au salon du Smart Building

La saison des salons a repris, tout le monde est content de retrouver sa petite valise et ses cartes de visite. Le networking ne nous a jamais autant fait défaut, l’humain ne peut décidément pas être toujours remplacé par la machine… Pour ses premiers pas d’exposant, Smart & Connective a choisi les salons IBS pour le Smart Building et Mobility for Business pour les problématiques axées sur la mobilité. Direction Porte de Versailles !

Salon IBS pour le Smart Building

Le salon IBS est Le salon de la performance énergétique des bâtiments. La 11e édition du salon à été un véritable succès, en s’axant notamment autour des problématiques réglementaires pour les bâtiments tertiaires : Décret Tertaire et Décret BACS. La crise sanitaire pose également la question des nouveaux usages du bâtiment, ouvrant ainsi des opportunités pour les acteurs qui doivent apporter des solutions adaptées. 

Au programme, des stands d’acteurs historiques et d’autres nouvelles solutions de jeunes sociétés ou start up. Conférences et ateliers ont également traité des thèmes liés au smart building et à la smart city, en identifiant les problématiques et leviers d’action. 

L'IBS, qu'est ce que c'est ?

QUAND ? 20 et 21 octobre 2021

Une équipe Smart & Connective impatiente de présenter sa solution s’embarque donc pour deux jours de salon pour IBS, le salon du Smart Building. Notre CEO, CTO, Consulting Engineer ainsi que notre Chargée de Communication s’installent sur le stand créé par DP ARCHI https://www.dparchi.com un stand remarqué par les exposants et les visiteurs. Vous avez été nombreux à visiter le stand Smart & Connective qui mettait en scène sa solution IoT globale en montrant différents capteurs et actionneurs. C’est avec grande fierté et forte motivation que l’équipe présente S&C à des prospects, des intégrateurs ou des acteurs du Smart Building.



Ce que nous vous avons dit :

  • « Une solution IoT globale qui permet de faire des économies d’énergie et d’optimiser les opérations dans le bâtiment tertiaire. »
  • Une solution qui récolte les données du bâtiment ET qui prend des mesures correctives automatiques. »
  • « Une solution qui s’installe en 30 minutes par bureau. »
  • Une solution simple à installer (intégrateur) ET simple à prendre en main (client final). »
  • « Des compétences internes en hardware ET en software. »
  • « Une solution qui vous aide à atteindre vos objectifs pour vous conformer aux Décrets Tertiaire et BACS. »
  • « Une GTB light ! »
  • « La rénovation énergétique simplifiée. »
  • « Des scénarios d’économies d’énergie basés sur la présence réelle dans une pièce grâce à la fiabilité de nos détecteurs de présence Omnis ou Ekho. »
  • « Un backend user-friendly et des applications dédiées aux équipes d’intervention (facility management). »
salon smart & connective

Conférence IBS sur les nouvelles réglementations en vigueur

Les salons sont également d’importantes sources d’informations autour de problématiques communes au secteur. 

En effet, une des premières conférences portait sur les réglementations françaises et européennes pour le secteur tertiaire et qui impactent directement les acteurs du Smart Building. 

« Opportunités des réglementations sur le smart building » :

  • RE2020
  • Décret Tertiaire
  • Décret BACS

La conférence était animée par Jean-Pierre Beaulier (directeur éditorial de B@ti-com), avec comme intervenants Dan Nappar (vice-président de l’association BACNET France), Sébastien Meunier (vice-président de la SBA) et Flavien Picart (directeur ATEMIA). 

Il apparaît tout de suite très clairement qu’aucun pays n’est capable d’avoir une vue d’ensemble sur ses consommations énergétiques. C’est pour cela que la première mission du Décret Tertiaire sera de dresser cet état des lieux en récoltant les données, sur la plateforme OPERAT (avec d’abord la déclaration de l’année de référence). 

« Demain, le but sera d’anticiper les factures d’énergie. »

Cette obligation de résultats (le Décret Tertiaire prévoyant une réduction de 60% des consommations d’ici 2050) et obligation de moyens (le Décret BACS rend obligatoire le système d’automatisation pour les bâtiments concernés), concerne donc surtout les bâtiments existants, soit pas moins de 200 000 bâtiments à rénover bâtiments de plus de 1000m2) !

Et c’est parce qu’il est surtout question de rénovation dans des bâtiments tertiaires existants qu’il faut des solutions proposant une grande interopérabilité. Nous éviterons ainsi des dépenses en travaux trop importantes sur des bâtiments sans GTB. 

Quid du ROI pour une GTB ? 

Le Décret BACS précise que les bâtiments existants qui pourront justifier que l’installation d’un système d’automatisation et de contrôle ne pourra se faire sans un ROI de moins de 6 ans, ne seront pas soumis aux obligations du Décret.

« On arrive sur l’âge d’or de la GTB… »

Ces besoins urgents et massifs vont générer un embouteillage sur le marché du Smart Building. Il apparaît primordial que le client final soit accompagné et informé, afin de prendre les meilleures décisions pour son bâtiment et pour l’avenir des bâtiments tertiaires responsables.